lundi 24 octobre 2011

En visite à la Capitale

Une provinciale à la grande ville...


Voltaire, cendres froides au Panthéon...

Spécialité locale...




CC

dimanche 16 octobre 2011

Pause café

Pause.

La primaire commence sévèrement à nous courir sur le haricot. Courir sur le haricot. C'est une expression que j'aime beaucoup. Quand je l'utilise en classe, ça fait beaucoup rire les élèves, qui ne la connaissent pas, en général.

Il faut parler d'autre chose. Par exemple, il faut parler du temps qu'il fait. Il fait plus froid, ces derniers jours, mais tout de même on a eu une belle journée, aujourd'hui. Demain aussi, il va faire beau, paraît-il. Ce sera agréable, après le déjeuner de sortir pour une belle promenade digestive, avec sa carte d'identité et un Euro si on a pas déjà voté la semaine dernière, ou avec son petit ticket, enfin, je pense, si on a déjà voté...

Zut, j'ai reparlé de la primaire.

Au fait, c'est une primaire. Pas des primaires.

C'est comme président de la République : ça ne prend pas de majuscule, président. Et après "après que", on met un verbe à l'indicatif. Et on ne dit pas "*malgré que". Et j'ai mis une * avant "*malgré que", parce que justement, ça ne se dit pas. Et ça ne s'écrit pas non plus.

Intermède professeur de français. Désolée.

CC

mercredi 5 octobre 2011

Ce mercredi, j'aime

J'ai été taguée par Karine !

Ce mercredi, j'aime n'avoir que deux heures de cours, de 8h à 10h. J'aime faire rêver mes élèves à peine sortis du sommeil en leur parlant de Marco Polo.

Ce mercredi, j'aime l'automne qui arrive enfin, le petit matin frisquet - à peine -, les feuilles qui craquent sous nos pas, les jolies couleurs de la forêt, les nuages, les merveilleux nuages...Et s'il pleut ? "Il pleut. Quelle importance. Si on regarde bien, au-dessus des nuages, le soleil est là. Chaque jour." J'aime cette phrase de Dominique, lue sur son profil facebook. 

Ce mercredi, j'aime bien la technique du sandwich, chez Mrs Clooney.


Ce mercredi, j'ai aimé regarder pleuvoir le wifi...


Il faut taguer ? Taguons ! Bernard, Irrégulière, Lili et Moka.


CC

dimanche 2 octobre 2011

Storm Large





Hier soir, nous sommes allées au concert de Pink Martini.


C'est un groupe admirable. Je me souviens avec délice de la découverte de cette chanson : "Je ne veux pas travailler". Un hymne subversif, au cœur des années 90, durant lesquelles Sarko était "seulement" porte-parole de la campagne électorale de Doudou.

J'avais alors l'album sur un vrai CD..."Sympathique".  Aujourd'hui, j'ai tous les albums sur mon ordi ou sur mon téléphone. Moins facile à faire signer...

C'est avant tout un orchestre de reprises, avec des musiciens brillants. Je me souviens avoir déjà vu un concert de ce groupe à Chambéry...Hier soir, c'était le même enchantement, à l'écoute de classiques comme "Que sera, sera" ou "Yolanda."

Mais ce soir, le groupe était un peu différent. La chanteuse habituelle, China Forbes, dont la voix nous était si familière, a dû subir une opération des cordes vocales et doit se reposer pendant un an. Le groupe a trouvé une remplaçante.

Et cette remplaçante est une bombe. Une femme fatale à l'ancienne, blonde, sexy, en fourreau, style du groupe oblige, mais avec un côté rock'n'roll qui détonne et qui étonne. Sa voix est ample et profonde. Sa façon de s'emparer de la scène est magnétique.

Bref, je vous conseille vivement ce groupe, avec sa nouvelle chanteuse ! Même si je reste inconditionnelle de l'ancienne !

CC