dimanche 29 septembre 2013

Un an...

Par nature, je ne suis pas très à cheval sur les dates. Cela fait un an que mon père est mort. Je n'aime pas les anniversaires, je hais les commémorations et puis j'ai l'impression que tout ce temps n'a pas passé, qu'il était là hier.

On n'a pas besoin de dates fixes pour penser à ceux qui ne sont plus là. On n'a pas besoin de cimetière, de messe.

Je pense à lui chaque jour. Quand je dois prendre une décision, j'essaie d'imaginer ce qu'il aurait pu dire. Souvent, j'imagine les discussions que nous aurions pu avoir au sujet de tel ou tel débat politique. Ses projets, ses idées, ses rêves ou ses utopies me manquent...Mais il m'accompagne.

CC

lundi 16 septembre 2013

Tarte aux prunes

Je rêve souvent de ma grand-mère paternelle, en ce moment. Je ne sais pas pourquoi. Quand je me réveille, j'ai l'impression qu'elle est toujours vivante. Ma grand-mère, je l'ai toujours vue, fichu sur la tête, levée aux aurores, bottes en caoutchouc, pour traire les vaches, soigner les poules, faire le jardin, cuisiner...C'est sans doute la femme que j'admire le plus...

Elle est encore vivante dans ma mémoire, pourtant, elle est partie il y a longtemps. Elle m'accompagne.

J'entends sa voix.

Peut-être à cause de ce que je ne lui ai pas dit, peut-être parce qu'elle est une part de mon enfance, peut-être parce qu'elle est celle qui me rattache au concret, au bon sens, à la simplicité, à la terre.

Je ne sais pas pourquoi, des années après sa mort, je rêve d'elle, souvent.

CC