samedi 4 septembre 2010

J'ai horreur de tous les flonflons...

Je suis de la campagne. Plusieurs fois par an, dans les patelins, y'a fête au village...

Sur le bord de la piste, observer les couples valser, c'est magnifique. Il y a une mélancolie, une énergie désespérée, à tournoyer ainsi au son de l'accordéon. C'est un peu s'accrocher à un monde disparu. Le petit bal perdu...

J'aime bien ces endroits, parce qu'il s'y mêle toutes sortes de populations. Des riches, des moins riches, le maire et le médecin, le commerçant et l'ouvrier, la paysanne et le secrétaire.

La ruralité dans son ensemble. C'est une catégorie de "vrais gens", ça. Et ça danse pour oublier. Ou pour espérer. Pour se donner un air. Pour trouver l'amour.

Parfois, on vient au bal avec l'espoir de rencontrer l'amour. Mais ça n'arrive jamais. On rencontre des poivrots. On passe des bons moments. Ou alors, on reste sur le bord de la piste en regardant tourner le monde sans nous. On fait tapisserie et on tient la chandelle. Le désespoir. Alors on boit pour oublier.

Ces petits bals perdus sont des abîmes de mélancolie couvert par le bruit de la Danse des canards.

Le samedi soir, c'est toujours singulier, à la campagne. Cette ambiance particulière des nouvelles de Paul Fournel...

4 commentaires:

  1. Superbe texte, reflétant parfaitement ce que j'éprouvais en ces lieux, lorsqu'on m'y traînait ...
    Petite question technique : vous êtes informée des commentaires que l'on laisse sur des anciens textes ?

    RépondreSupprimer
  2. Merci !
    Oui, bien sûr, je suis avertie par mail ! Et je modère les commentaires à deux jours pour éviter les spams.

    Voilà...

    RépondreSupprimer
  3. Bien. J'ai concocté pour vous, chère CC, un petit diaporama sur une chanson que j'aime et qui parle également très bien de ces "abîmes de mélancolie" que sont les bals. Je l'ai chargé sur Youtube : www.youtube.com/watch?v=5qyUZHI-Als

    Bon, certes, cela ne vaut pas l'immense Vesoul du grand Jacques Brel mais quand même !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.