lundi 25 mars 2013

Du chêne, du buis et une volée de bois vert...

Hier, nous sommes allées voir le Chêne de Flagey.



C'est beau. C'est aussi politique. C'est le chêne de Courbet contre Napoléon III.

Ornans est une belle ville suspendue sur le miroir de la Loue, la rivière qui coule paisiblement entre les maisons en bois. Le musée a été refait il y a peu et les tableaux sont mis en valeur dans un bel espace lumineux.

Bref. Hier était une belle journée. Nous sommes restées imperméables aux cris de la rue. Nous n'avons pas écouté ceux qui nous en veulent, qui nous haïssent parce qu'on ne vit pas comme eux.

Hier, pourtant, c'était le dimanche des Rameaux. J'ai été émue, en voyant les vieilles dames qui sortaient de la messe à Ornans, un rameaux de buis à la main. Cela m'a rappelé ma Grand-Mère : enfant, j'allais cueillir du buis avec elle...L'odeur du buis...la promenade dans les bois en ce tout début de printemps...Et puis la célébration de l'arrivée de Jésus à Jérusalem, sous les acclamations. Après ces acclamations, je me souviens que je ne comprenais pas pourquoi on le plantait sur une croix, l'ami Jésus. Un dimanche, on lui fait coucou avec des palmes et le suivant on le cloue, on le transperce, on le bat, on lui colle une couronne d'épines...

Dimanche soir, en regardant les infos, en voyant ces hordes catholiques, j'ai eu l'impression qu'on assistait plutôt à la crucifixion des homos, plutôt qu'à la bonne charité chrétienne, à l'accueil de l'étranger...

Mais je n'ai jamais vraiment compris la religion...

CC


2 commentaires:

  1. Peut-on comprendre la religion si on 'est pas croyants ? Et vice-versa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas, sans doute a-t-on du mal à appréhender la croyance. Mais comprendre les histoires, on peut, oui...On comprend bien les histoires de la mythologie grecque...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.