mardi 23 juillet 2013

On ne va pas en faire tout un pastis

L'été, les vacances, c'est la période où l'on se dit qu'on aura plus de temps pour bloguer. Et puis non. C'est un syndrome que connaissent aussi les retraités, paraît-il.

Alors voilà, je n'ai pas grand chose à écrire. Ce matin, je suis allée à la piscine et cet après-midi, au cinéma. Les cinémas sont climatisés, ce qui est formidable en période de canicule.

Et puis nous avons vu deux films rafraîchissants, Marius et Fanny, et même si nous connaissions déjà l'histoire, ce drame provençal, dans ses décors d'un Marseille d'autrefois, un décor tout cinématographique, tout plein de ses clichés, de ses cendriers Amer Picon, de ses chaises en rotin et de ses robes à fleurs dans un port bleu méditerranée et blanc cassé comme les vieux murs passés à la chaux et les voiles battues par les vents, ce film qui n'efface pas tout à fait Raimu nous a ému, presque comme une madeleine trempée dans du pastis. Ou comme l'odeur des navettes à la fleur d'oranger.

Cela m'a presque donné envie d'étudier ça avec mes élèves d'aujourd'hui, moi qui, autrefois, avais découvert ces pièces au collège. La partie de carte, cela pourra toujours les faire rire et puis l'histoire d'amour est belle : il y a un peu de Molière et un peu de Racine...Il y a l'esprit français, dans tout ça et puis des sentiments universels.

C'est une idée à creuser...

CC

4 commentaires:

  1. Une bonne idée je crois!
    Moi j'ai étudié au moins 3 Pagnol au collège et j'en garde un excellent souvenir.
    D'autant plus qu'à cette époque étaient sortis La Gloire de mon père et le Château de ma mère au ciné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'objet de mon hésitation c'est que Pagnol a vieilli...Je ne sais pas si les élèves d'aujourd'hui y comprendraient grand chose...Mais c'est à tenter...
      Moi aussi, j'en garde un bon souvenir, mais quand je me replonge dans ces livres, je n'y retrouve pas tout à fait ce que j'y avais trouvé à 12 ans. Je vais laisser mûrir l'idée :)

      Supprimer
  2. Si vous mettez le mot "pastis" dans vos titres, il ne faudra pas vous étonner de me voir rappliquer, hein !

    Sinon, pour votre film, là, je crois que je vais passer mon tour. Déjà que je ne supporte plus les vrais, ceux avec Raimu (mais c'est à cause de cette pitoyable dinde d'Orane Demazis), ce n'est pas pour me taper un remake moderœud…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant, je pense que vous trouveriez la petite Fanny à votre goût...Et le rimèke a quitté les gros sabots de Raimu pour gagner en nuances, je trouve...
      Mais vous avez raison, vous trouveriez ça larmoyant...je suis une midinette...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.