dimanche 6 avril 2014

Grâce aux blogs

Cette année, je n'ai pas fait mon traditionnel billet sur l'heure d'été. C'est bien dommage : voilà bientôt 10 ans que je le faisais chaque année...Alors avec une semaine de retard, voilà le fameux billet que personne n'attendait (plus) :

"C'est toujours trop court, d'habitude, un dimanche.
C'est toujours du temps qui fuit entre paresse et tendresse.
Quand on pense toucher à l'interminable de l'ennui, pourtant,
Le voilà qui vient déjà, le soir et son incertain lendemain...

Et voilà qu'en plus, au milieu de la nuit, des bureaucrates sont venus retirer soixante minutes de notre vie...

Depuis que je suis née, chaque année l'affaire est répétée si bien que déjà on m'a volé plus d'une journée de vie...Plus d'une journée..."

S'il est écrit en Courrier New, c'est parce que mon tout premier blog était en Courrier New. C'était joli, ça faisait un peu comme si je tapais mes billets sur une antique machine à écrire.

Voilà donc bientôt dix ans que j'écris sur des blogs, donc...

Il reste des traces, sur internet, bien sûr : le web n'oublie rien...

Mais j'avais effacé mon blog, contrainte et forcée par un chef qui avait réussi l'exploit de retrouver mon blog, malgré le pseudo...Il faut dire que j'aimais beaucoup poster des poèmes érotiques et que mon chef, bien que très intéressé (il m'avait avoué avoir fait beaucoup de copier-coller...) m'avait mise en garde...C'est vrai que les collégiens et leurs parents auraient pu ne pas comprendre...

Bref, il m'en est arrivé des histoires avec ces blogs : des rencontres, des opportunités, des collaborations avec des journaux, des joutes verbales avec des trolls pénibles...

Cela m'a permis aussi d'écrire ce que je n'arrivais pas à dire, de créer des liens avec des lecteurs complices, sur la toile et dans la vraie vie...

Je ne parle toujours presque pas de mes blogs dans la vraie vie, à part si la situation s'y prête vraiment. J'ai toujours cette fichue réserve, qui n'est pas vraiment de la timidité, mais sans doute un bien grand manque de confiance en moi...Je me soigne, doucement...

Grâce aux blogs...

CC

12 commentaires:

  1. Vive les blogs et les copains !

    RépondreSupprimer
  2. Ah, la liberté d'expression... Je publie sous mon vrai nom sur mon blog, toujours avec une petite arrière pensée à cause de mon boulot, mais... mais... pourquoi devrais-je avoir honte d'écrire ?
    Allez, bonne dixième année mon amie ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend de ce qu'on écrit...Mais dans le fond, oui, il n'y a pas de honte à avoir !
      10 ans...(sans doute un peu plus, en fait, mais pour le coup, le web a oublié !)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui ! Te souviens-tu des "citations sarkozistes du jour" ? :)

      Supprimer
  4. Et quand je pense que le temps perdu ne se rattrape plus....!
    Heureusement, reste les écrits sur les blogs ou autres supports.
    Finalement le plus important n'est-il pas de communiquer ? avant ou après le changement d'heure, toujours et partout, alors peut importe le temps qui passe, puisque l'amitié réelle ou virtuelle subsite !

    RépondreSupprimer
  5. Et toujours agréable de lire vos blogs...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.