lundi 23 juin 2014

Fatigue de fin d'année

J'ai mes deux neurones qui se touchent. C'est peut-être la chaleur, mais j'ai l'impression que les fusibles fondent dans mon crâne et que ça fait des courts-circuits.

J'ai les agendas qui se croisent, les objectifs pédagogiques qui font des larsens avec les objectifs mairie.

Je n'ai toujours pas la réponse du rectorat pour savoir si j'ai une heure ou deux de moins sur mon emploi du temps l'année prochaine. Mes collègues élus l'ont eue. J'ai l'impression que l'Education Nationale va me faire faux-bond : il faut dire que la case "conseiller délégué" n'existe pas, au rectorat. J'ai dû faire faire une attestation par mon maire en plus d'une lettre de motivation...

Il n'empêche que j'attends les vacances avec beaucoup d'impatience. J'ai eu le dernier CA, ce soir. J'ai encore deux heures de préparation au brevet avec les 3èmes "2 de tension", demain matin, et puis on commencera les heures de garderie avec les autres, on surveillera le brevet et on tâchera de préparer la rentrée 2014 dans la joie, la bonne humeur et l'odeur de sueur, parce qu'un prof transpire aussi...

Le 4 juillet me semble si loin et les heures qui m'en séparent me semblent si longues...

Je hais les fins d'année...

2 commentaires:

  1. Hé, bon courage et bibises. Les fins d'année sont éreintantes ! Bientôt les vacances :!!!

    RépondreSupprimer
  2. L'année scolaire c'est comme un marathon il faut tenir la distance...pas évident ! Encore quelques kilomètres et ce sera la ligne d'arrivée ! Une fois coupé le ruban de la ligne d'arrivée de fin d'année scolaire, pas question de ranger les ciseaux ! Et les inaugurations et autres festivités ! Dur ! Dur ! Vous avez dit "vacances "

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.