mercredi 28 octobre 2015

Un jour...

Un jour, un jour qui n'est peut-être pas si lointain, je sais que je prendrai la décision de m'asseoir devant mon clavier pendant quatre ou cinq heures par jour, pour écrire un roman. Ou une romance. Ou un récit. Avez-vous remarqué qu'aujourd'hui, on ne publie presque plus que des romans ? Mais je parle déjà de publication alors que...

Ecrire, déjà, c'est le but.

J'en finirai avec ces ébauches, avec ces quelques mots avortés en nouvelles, avec ces textes creux qui ne mènent pas loin.

J'écrirai vraiment comme on court un marathon, je tiendrai sur la longueur et je raconterai une vraie histoire, avec de vrais personnages, avec de vraies descriptions.

Mais ce n'est pas encore tout à fait mûr et je ne m'en sens pas la force et le courage. Je prends des notes, j'esquisse, je trace le croquis.

Et je publie parfois quelques uns de ces morceaux de rien, pour me rassurer...ou pas !

CC

2 commentaires:

  1. C'est déjà formidable ! Et quand bien même personne ne lirait, écrire, c'est une sorte de drogue...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.