jeudi 19 mai 2016

Abus de confiance

Plus j'avance dans cette étrange absurdité de la vie, plus je me rends à l'évidence que nous ne pouvons nous fier qu'à l'or du soir qui tombe, qu'aux cris des martinets au petit matin et qu'aux marronniers, chaque printemps, qui tendent leur belles grappes coniques vers l'azur, érotiquement, leurs fleurs, comme des phallus fiers vers le ciel.

Nous pouvons faire confiance à la nature, elle a ses colères et ses humeurs, mais elle ne trahit pas, elle ne ment pas.

Les hommes se sont exclus de la nature.




2 commentaires:

  1. Attention Céline à ne pas dire que la terre ne ment pas!!!
    ;-) Je te surveille

    RépondreSupprimer
  2. Non seulement les hommes se sont exclus de la nature, mais ils ne la respectent plus. De trahisons en trahisons, ils ont fini par détruire l'essence même de cette terre nourricière. A force de vouloir dompter les fleuves en les détournant de leur lit d'origine, de les canaliser, de les entraver, de barrages en centrales nucléaires, ils ont fini par créer, ici, des crues, La bas à assécher la Mer d'Aral. On déboise massivement en Amazonie, notre filtre à air, notre oxygène. On pollue les mers,les océans, les terres agricoles nos précieux garde-manger. De folies en folies, l'Homme détruit son environnement "naturel" et scie la branche sur laquelle il a fait son nid ...😢 Quelle tristesse, Quelle désolation,

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.