jeudi 18 juin 2015

Fin d'année

Je vis chaque moment dans l'attente de la prochaine pause. Je vis chaque moment comme une épreuve interminable, minée par la fatigue, minable d'être aussi éprouvée, pire qu'une épave en vérité.

9 commentaires:

  1. Courage copine. Je rebondis sur ta première phrase. J'ai une journée de pause toutes les trois semaines. Le vendredi quand je rentre chez ma mère. Une journée à ne rien faire à part prendre le train en rêvant. Pour le retour, c'est différent (c'est pénible de rentrer). Pour le reste, on rentre dans une routine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! simple petit coup de mou de fin d'année...On va tenir ! :)

      Supprimer
  2. J'aime pas les pauses, elles m'ennuient :( Pourtant je suis fatiguée aussi....
    Je te souhaite plein d'énergie positive...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en déborde ! Et poser là l'énergie négative m'aide à avancer !

      Supprimer
  3. J'écrivais il y a quelques mois sur mon blog : " écrire pour guérir..." Comme une thérapie singulière mais efficace. Je n'ai rien écrit sur mon blog depuis longtemps également. Besoin de pause ? Manque d'inspiration ? Ou guérison ? Quelle géniale "maladie" que le désir ou le besoin vital d'écrire ! On ne guérit point...c'est en nous, tout simplement. Peut-être demain... toujours à l'affût du bon sujet, du bon mot ou de la belle parole, j'écrirai ... Et tu écriras Cycee !

    RépondreSupprimer
  4. Voir mon commentaire sur le précédent billet, une bonne bière au soleil à renouveler tout l'été et ça devrait repartir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui !!!! Une bière et du soleil !! :)
      Bises

      Supprimer
  5. hey... courage m'dame !
    c'est l'été, le temps des bilans, des neurones qui récupèrent, toussa.
    Courage.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.