jeudi 31 octobre 2013

Hystérie internationale

Dans l'avion, souvent, avant le décollage, ou juste à ce moment-là, les gens téléphonent alors qu'on a déjà eu au moins trois rappels dans trois langues différentes pour demander d'éteindre tout matériel électronique. 

C'est sans doute par superstition, par peur de se crasher, cette envie subite d'appeler ses proches au dernier moment pour...pour quoi, au fait ? Pour dire "ça y est, c'est la fin, je vais décoller, j'ai une chance d'en sortir vivant, mais sait-on jamais..." On attend depuis trois heures sans rien faire dans l'aéroport, on avait tout le temps...mais non...c'est à la dernière minute qu'il faut parler à ceux qu'on quitte ou à ceux qu'on va rejoindre. 

N'empêche. Moi, dans ces moments-là, je suis prise d'une irrésistible envie d'être moins polie que l'hôtesse qui passe pour la troisième fois en disant gentiment : "S'il vous plaît, au décollage, éteignez vos portables." 

Dans ces moments-là, j'ai envie de piquer une colère hystérique sur le mode international : "Stop to phone ! You fuckin' stupid ! We gonna crash because of you !"

CC

7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Par superstition, peut-être...Stupidité sans doute ... Toutefois, je pense que ce besoin irrésistible de communiquer avec ses proches avant le décollage de l'avion n'est rien d'autre qu' une peur panique irrépressible, que de nombreuses personnes ne réussissent pas à juguler, une certaine forme de pathologie....
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être le sentiment d'être très puissant, l'impression que son petit téléphone ne peut pas perturber le décollage, qu'on nous raconte n'importe quoi...que sais-je...un gros fond de stupidité, en tout cas, c'est certain !

      Supprimer
  3. Moi, je crois que ce sont juste des cons qui jouent à l'esprit fort.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.