lundi 29 octobre 2012

Il y a toujours un coin qui me rappelle...

Il y avait cette chanson des années soixante, je crois, qui faisait "Il y a toujours un coin qui me rappelle..."

Je pensais que c'était une chanson d'amour. C'était peut-être une chanson sur le deuil et sur la mort. Peut-être. Il ne faut pas prêter des intentions à Eddy Mitchell. Mais tout de même. Alors que ma mère passe du temps avec nous, à 350 km de notre terre natale, il y a toujours un coin qui nous rappelle mon père. Toujours un resto, une odeur, un mot qui évoque un moment passé, une ambiance particulière, une conversation...Tout nous revient en mémoire, sans cesse.

Et c'est douloureux.

CC

2 commentaires:

  1. Le commentaire de Didier Goux à ton billet de début octobre tombe à pic, il me permet de relire celui que j'avais fait. On y pensa toujours, même 20 après... La douleur s'estompe rapidement mais on y pense toujours. Tant mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant, je suis dans la douleur. C'est une phase nécessaire...Mais la vie continue et c'est heureux...Merci pour tes messages, Nicolas.

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.