mardi 30 octobre 2012

Le soleil des lièvres

Il y a de la menthe, des vignes et des bois de sapins, rien de bien malin. Il y a des chemins aux odeurs d'automne dans les sous-bois, une jolie petite église, nichée dans la verdure, entourée de vaches paisibles qui font tinter leur cloches doucement.

Il y a une petite école où je n'ai presque rien appris. Il y de belles amitiés, nouées autour de parties de pétanque et d'apéritif animés, il y a le vin de la vigne, les diots des cochons bio de la ferme, il y a les tomates et les figues. Il y a une nature abondante qui donne autant que les habitants.

Je suis un peu aveuglée, sans doute, par mon absence, par le fait que je ne reviens que pour les vacances. Je ne vois que le beau côté.

Il y a aussi des querelles de voisinage, parfois, il y a le maire qui décrète des âneries et les routes qui sont mal déneigées en hiver. Il y a aussi des ennemis de toujours, les corbeaux occasionnels, les lettres anonymes rigolotes qui nous tiennent bien en haleine tout un été.

Mais il y a surtout ce paysage superbe, grandiose, époustouflant. Justement parce que je ne reviens pas souvent, je reste à chaque fois émerveillée par ces montagnes aux couleurs variant selon les saisons.

Aujourd'hui, les arbres ont pris de belles couleurs. Ce soir, quand on est arrivées, il y avait le soleil couchant qui chauffait les falaises calcaires, leur donnant une belle couleur rose. Ici, on appelle ça le "soleil des lièvres". Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c'est beau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.