dimanche 25 novembre 2012

Louis XIV, le minitel et le mariage pour tous

En France, à force d'être en avance sur tout, on se retrouve à la traîne...Voilà comment on pourrait résumer cet article...

Intéressant de lire le point de vue d'un homme d'outre-Atlantique !

Mais que c'est dur d'avoir raison avant tout le monde, sans s'en apercevoir...

CC

2 commentaires:

  1. La première partie étant un tissu d'âneries ou, si l'on veut absolument être gentil, d'approximation grossières, je me suis arrêté là.

    Qualifier l'ancien régime de “féodal” est stupide, surtout si, juste après, on le taxe de “jacobinisme” : il est rigoureusement impossible d'être les deux, c'est une aporie absolue. À moins d'ignorer le sens du mot “féodal”.

    D'autre part, s'imaginer l'ancien régime comme un régime centralisé dans lequel tout partirait de Paris pour y remonter est également un non-sens : les régions bénéficiaient d'autonomies très larges, qu'elles n'ont toujours pas retrouvées aujourd'hui.

    Je pense que ce monsieur devrait s'en tenir à l'histoire du Québec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les remarques sur le minitel sont plutôt amusantes...mais il est évident que le parallèle est grossier...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.