jeudi 1 novembre 2012

L'important, ce sont les vivants

La Toussaint, c'est toujours triste.

Cette année, pour moi, c'est encore pire. Aujourd'hui, tout parle de la mort : le journal télé, la radio, les journaux, les gens.

Au cimetière, cet après-midi, il n'y avait pas grand monde. Les gens font porter des chrysanthèmes par les fleuristes. Les gens habitent loin et n'ont pas forcément des congés. On peut d'ailleurs penser aux morts autrement et ailleurs qu'au cimetière, durant un après-midi froid du mois de novembre.

La dame qui a dit la bénédiction s'est trompée dans le Notre Père. Ce n'est pas que j'ai beaucoup de religion...Mais je crois que les rites et les traditions changent et évoluent. Ce n'est pas très grave. On peut très bien ne pas oublier ses proches disparus sans avoir à se recueillir sur le marbre froid de la tombe, dans le gris d'un jeudi d'automne.

L'important, c'est la famille, les amis. L'important, ce sont les vivants, pour se souvenir, ensemble.

CC




4 commentaires:

  1. La Toussaint, fête de tous les saints n'est absolument pas triste ! C'est le Jour des morts (aujourd'hui, 2 novembre) qui est censé l'être…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le sais bien, mais le 2 novembre, il y a encore moins de monde dans les cimetières, vous avez remarqué ?

      Supprimer
    2. Surtout avec le temps qu'il fait aujourd'hui…

      Cela dit, c'est assez normal, puisque le 1er novembre est férié et pas le 2. D'où la confusion, sans doute, dans les esprits.

      Supprimer
    3. Il fait meilleur qu'hier, ici...

      La confusion, je ne sais pas: la Toussaint, c'est juste le jour où on vient désherber le tombeau de famille et mettre un chrysanthème dessus...
      Quand même la dame de la paroisse se trompe dans le Notre Père, je ne pense pas que les gens s'interrogent vraiment sur le sens de la Toussaint et du jour des morts...

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.