mardi 11 décembre 2012

Sexe ?

Imaginez. Je suis dans la salle des profs, à la machine à café, avec Nanard, le prof de techno. Il est gentil, mais il est un peu beauf. Il me demande ce que j'ai fait ce week-end avec mon mec. Machinalement et parce que je déteste mentir, je rectifie : "Avec ma meuf..."

Immédiatement, dans les yeux de Nanard, une lueur malsaine s'allume. C'est tous les pornos qu'il s'est matés ce week-end qui lui reviennent : les blondes pulpeuses et refaites qui se caressent...Des tas de visions de cunni défilent devant ses yeux.

Il porte son café à sa bouche, la manque et s'asperge avec le liquide brûlant. 

Bref. Je suis homosexuelle. Dans homosexuelle, il y a sexe.

Dans hétérosexuelle aussi, remarquez. Mais personne ne dit jamais "Je suis hétérosexuel." Et même, d'ailleurs, quand une femme dit "Avec mon mari...", on ne pense pas immédiatement au sexe.

Une relation amoureuse ne se résume pas à cela, pour les hétéros, c'est une évidence. Pour les homos, c'est différent. Imaginez la même scène avec un homme qui parlerait de son mec, alors Nanard aurait aussitôt pensé à la sodomie.

C'est réducteur et c'est avilissant : dans mon couple, comme dans tous les couples, il y a des sentiments, des projets communs, des voyages, des valeurs partagées, des souvenirs, la vie quotidienne, la famille, les amis...et tellement plus. Il y a du sexe, aussi, bien sûr, comme dans tous les couples. Mais pourquoi certains ne voient que cela ?

CC

11 commentaires:

  1. Oh la la CC... je vois tout à fait la scène... t'as osé quelque chose de super... j'imagine bien sa tronche à Nanard! Oh purée! Je ne le regarderai plus prendre son café de la même manière car tu lui a enlevé plein de belles illusions, il ne doit plus en dormir! Tu crois qu'il va oser te regarder dans les yeux?
    CS

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Oui ! Tu manques à Didier, dis donc ! :)

      Supprimer
    2. Forcément qu'elle me manque, tiens ! Ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre des gauchistes femelles qui, malgré le couteau entre les dans, sont capables de chanter la moitié du répertoire de Trenet avec soi…

      Supprimer
  3. Bien vu! Et paf! Nanard dans ta face! Il a qu'à arrêter de regarder des nanards le w-e!
    OK
    JE sors

    RépondreSupprimer
  4. Voyons, la réponse me paraît évidente : votre interlocuteur (à qui par ailleurs vous prêtez des pensées salaces qu'il n' a peut-être pas eues : vous partez, vous aussi, d'un a priori…), votre interlocuteur, disais-je, voit sa curiosité s'orienter tout naturellement vers ce qui, chez vous, lui est le plus étranger, le plus mystérieux, le plus inaccessible. Alors, évidemment, vous avez pu, durant ce week-end, aller remplir le chariot chez Carrefour et réserver les billets de train de votre prochain week-end en amoureuses, mais ça, il connaît déjà : il le fait lui-même avec Maman ! En résumé, vous ne pouvez pas reprocher aux gens de s'intéresser prioritairement chez vous à ce que vous avez de différents d'eux, de plus ou moins “opaque” à leur entendement.

    (Et j'en profite pour saluer la délicieuse Marie-George, qui se fait beaucoup trop rare à mon goût.)

    RépondreSupprimer
  5. Alors ça doit être moi qui ne suis pas comme Nanard...Parce que jamais, quand il me parle de son week-end, je n'imagine ses prouesses sexuelles...Au grand jamais...

    Jamais je me dis, tiens, la sexualité de Nanard m'apparaît...comment vous dites...étrangère, mystérieuse, inaccessible...

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyons, vous devez bien sentir que ce n'est pas la même chose, qu'il ne peut y avoir aucune symétrie. Simplement parce que, même pour vous, de par votre éducation, les livres que vous avez lus, les films que vous avez vus, les conversations de votre entourage, etc., l'hétérosexualité est forcément plus familière (même si pas ou peu pratiquée)que l'homosexualité à un hétéro “basique”.

      Pour ce qui est de la sexualité de Nanard en particulier, le fait qu'elle puisse vous sembler étrange est parfaitement normal mais n'a rien à voir avec vos propres mœurs : c'est l'étrangeté que ressent toute femme devant la sexualité masculine… et réciproquement.

      Supprimer
    2. Vous le connaissez bien, ce Nanard...(en plus, il appelle sa femme Maman...c'est fou...)(et ce que cela dit de sa sexualité, je ne veux pas l'imaginer...)

      Supprimer

Les commentaires sont modérés pour les billets de plus de deux jours.